Archivo de la etiqueta: Nicolas Richard

Capitalismo en el Desierto Materialidades, población y territorios en Atacama (ss. XIX-XXI) 

(LIA) MINES ATACAMA
III Jornada de Antropología e Historia,
San Pedro de Atacama 16-17 de noviembre 2017

Capitalismo en el Desierto

Materialidades, población y territorios en Atacama (ss. XIX-XXI)

organizan:
Instituto de Arqueología y Antropología, Universidad Católica del Norte / Centre de recherche et documentation sur les Amériques CREDA UMR7227 / Laboratorio de Etnografía (Le), Departamento de Antropología, Universidad de Chile / Escuela de Historia, Universidad Academia de Humanismo Cristiano

Workshop “Mecánicas salvajes: el saber mecánico en las sociedades indígenas de Atacama, Chaco y la Amazonía”

Workshop
“Mecánicas salvajes:
el saber mecánico en las sociedades
indígenas de Atacama,
Chaco y la Amazonía”

Instituto Nacional de Antropología y Pensamiento Latinoamericano, 3 de Febrero 1378

Lunes 29 de mayo, 15-18 hrs.

Organizadores: Nicolas Richard (CNRS-CREDA), Diego Villar (CONICET) y Daniel Loponte (INAPL-CONICET)

El objetivo de esta reunión es explorar pistas de trabajo en torno de la relación entre máquinas y sociedades indígenas en Atacama, el Chaco y la Amazonía.
En efecto, a lo largo del siglo 20 una multiplicidad de máquinas y motores (camiones, generadores, motocicletas, motosierras, embarcaciones…) colonizaron el espacio social organizando una experiencia indígena de lo mecánico. Sigue leyendo Workshop “Mecánicas salvajes: el saber mecánico en las sociedades indígenas de Atacama, Chaco y la Amazonía”

Des “révoltes indiennes” aux “émeutes autochtones”

Des « révoltes indiennes »
aux « émeutes autochtones »

Sociétés amérindiennes, autonomie et criminalisation des conflits
(Amériques, XVIe-XXIe)

9 > 10 mars 2017 – Université Rennes 2 / bât.P – salle des thèses

Le terme de « révolte » ou de « rébellion » a souvent prévalu pour qualifier de manière indistincte toutes sortes de soulèvements des populations indiennes dans le contexte de la colonisation européenne – espagnole, portugaise, française ou britannique – ou, une fois acquise l’indépendance des anciennes colonies américaines, dans des cadres (souvent) républicains. Cette catégorie de la révolte est aussi prégnante dans les sources coloniales qu’elle est omniprésente dans l’historiographie relative aux populations amérindiennes, au point de constituer presque un genre à part entière. Sigue leyendo Des “révoltes indiennes” aux “émeutes autochtones”

Journée d’études LIA MINES: Les systèmes miniers dans le désert d’Atacama

17 juin 2016, 09h00-19h30

Journée d’études

Les systèmes miniers dans le désert d’Atacama:
cycles, cultures et échelles de production

IHEAL-CREDA [salle C, rez-de-chaussée]
28 rue Saint-Guillaume 75007 Paris

Le désert d’Atacama est un observatoire privilégié du fait minier en Amérique, à la fois par la diversité de formes minières existantes (métalliques et non métalliques, à ciel ouvert ou souterraines, petites et de très grande échelle…), par l’exceptionnelle intensité du phénomène (gisements mondiaux de cuivre, de lithium, de nitrates….), par sa profondeur historique (exploitations pré-incas, incas, coloniales, industrielles et contemporaines), par les conditions  particulièrement favorables à la conservation des sites et, du point de vue anthropologique, par la diversité et la richesse de cultures minières qui convergent sur ce désert. Dans sa dimension contemporaine, le phénomène minier est à la base d’importants conflits environnementaux, de l’émergence ou de la reconfiguration d’acteurs sociaux, ainsi que d’un flux permanent de circulations nationales et transnationales. L’objet de cette journée d’études est de présenter l’état d’avancement des recherches menées au sein du LIA MINES ATACAMA à partir d’une approche multidisciplinaire et sur la longue durée. Sigue leyendo Journée d’études LIA MINES: Les systèmes miniers dans le désert d’Atacama